Joueurs

Les Chevaliers du Lac Champions de France D2 2017

Martin Millerioux revient pour vous sur les 3 matchs des finales!

Match 1
La folie dans les tribunes… patinoire pleine et grosse animation pour l’entrée des joueurs. Un match sérieux et appliqué jusqu’à 6 min du terme. Prolongations et bim jean régis en feu… ambiance et organisations incroyables, c’était la fête, ça récompense le travail du club à tous les échelons …

Match 2
Que d’Annéciens en tribune, plus de 300 personnes pour nous soutenir.

Sur la glace, pas de son, pas de lumière face à une équipe de Mont Blanc qui marche sur l’eau. Match raté ( le premier de la saison) mais dès le coup de sifflet final( et même à la fin du 2eme tiers) , nous pensions au match du dimanche. Il n’y avait pas à tergiverser, personne (hormis le public) n’avait été à la hauteur.

Match 3
L’apothéose.

Nous avions insisté sur l’entame de match et tenir un score serré le plus longtemps possible. Le pressing demandé était réalisé à la perfection, tous les joueurs étaient concernés et nous gagnions nos duels…

2-0 puis 2-2 et Nico Legon qui nous encourage encore avec le visage en sang, attendant les pompiers pour descendre à l’hôpital. C’est une image forte, celle d’un guerrier de l’armée des Chevaliers…

Nous avons fini sur les rotules, mais sommes allés chercher ce petit but qui a fait chavirer tout Annecy de bonheur… et ce jusqu’au lundi matin…

Merci aux bénévoles, aux partenaires, aux supporters pour leur soutien et leur implication dans le club.

La d1 nous attend et nous allons avoir besoin de vous…

J-3 ! Cyril Papa revient pour vous sur les matchs opposant nos Chevaliers du Lac à Marseille et Rouen2 !Annecy -…

Publié par Les chevaliers du Lac Annecy Hockey sur mercredi 22 février 2017

Gardien de but, Portier, Cerbère…Ils sont le dernier rempart qui protège la cage. Interview de Benjamin Accarier #39 et Jérémy Rava #31, les 2 gardiens des Chevaliers Du lac.

Pourrais-tu te présenter brièvement à tous les supporters des CDL? 

Benjamin Accarier : J’ai 25 ans, c’est ma 7ème saison sous les couleurs des chevaliers du lac, après avoir passé mon hockey mineur à Gap d’où je suis originaire.
Jérémy Rava : J’ai 20 ans, et étudiant en BTS. J’ai fait quasiment tout mon mineur au club d’Annecy, puis je suis parti faire ma dernière année U18 jusqu’à maintenant au HC74. Cette saison, je suis revenu aux sources de plus fort ! Pour faire ma première année senior avec les Chevaliers !

Comment as-tu découvert le poste de gardien, et pourquoi avoir opté pour ce poste ?

Benjamin Accarier : Depuis tout petit, c’est toujours ce que j’ai voulu. J’ai, bien sur, passé 3 ou 4 saisons (école de glace puis U7) en tant que joueur pour apprendre les bases de patinage. Ça faisait d’ailleurs bondir mon père dans les gradins quand, dans les tournois U7, je passais mon temps à tourner autour de la cage et à discuter avec le gardien… Parfois celui d’en face en plus ! C’est donc tout naturellement qu’en U9 quand l’entraîneur a demandé « Qui veut faire gardien ? » j’ai été le premier à crier et lever la main. Poste que je n’ai jamais plus quitté.
Jérémy Rava : Mon père était gardien de but, donc je voulais faire comme mon papa (comme tout enfant), puis jusqu’à maintenant j’adore ça !

Quels sont tes objectifs pour cette saison ?

Benjamin Accarier : D’un point de vue collectif, l’objectif est clairement d’accéder au minimum en demi-finales du championnat. D’un point de vue plus personnel, travailler très fort tout au long de la saison régulière pour préparer au mieux les Playoffs et faire oublier la « contre-performance » de notre expulsion en Huitièmes de finale la saison passée.
Jérémy Rava : Progresser un maximum, et aller le plus loin avec l’équipe !

Pourrais-t-on avoir ton feedback sur votre match contre Villard de Lans/ Avignon ?

Benjamin Accarier : Je vais parler plutôt du match contre Villard de Lans, match auquel j’ai pris part contrairement à celui contre Avignon. Ce fut un match très décevant que nous n’aurions vraiment pas dû perdre. Surtout avec ce scénario là, avec 2 buts d’avance au début du dernier tiers. Cependant cela fait malheureusement partie du déroulement d’une saison avec des temps forts et des temps faibles. Ce match nous à permis de prendre conscience de certaines de nos lacunes et nous a motivé pour repartir fort à l’entrainement la semaine suivante et préparer au mieux le match contre Avignon. Lequel s’est très bien déroulé.
Jérémy Rava : Nous avons très mal joué contre Villard de Lans, défensivement autant qu’offensivement, je pense qu’il faut utiliser ce match pour corriger nos erreurs. Et c’est ce que nous avons fait face à Avignon, nous devions repartir sur de bonnes bases, et Avignon fut le match qu’il nous fallait. On a su imposer notre rythme tout au long du match. Toute l’équipe a bien joué.

As-tu un rituel d’avant-match ?

Benjamin Accarier : J’ai pas mal de routines d’avant match, j’essaye de bien « caler » mes heures de repas, une sieste mais pas trop longue, boire un petit café avec mes amis et essayer d’arriver assez tôt à la patinoire pour tout préparer (équipement, crosses, nourriture, boissons…). Pendant le match c’est plutôt avec ma gourde, je demande toujours une pipette particulière au responsable matériel, c’est mon petit truc à moi .
Jérémy Rava : Je n’ai pas de rituel particulier, comme Thomas Lecoanet, un bon échauffement pour se concentrer me suffit.

Quels sont tes passions mis à part le hockey ?

Benjamin Accarier : J’ai pas mal d’autres occupations en dehors du hockey, surtout à l’intersaison, du trail avec d’autres gars de l’équipe, du golf, du VTT et un peu de ski l’hiver.
Jérémy Rava : La musique, le ski et les amis !

Un petit mot à rajouter ?

Benjamin Accarier : Tout d’abord un grand merci à mes parents qui ont toujours été derrière moi. Un grand merci également à tous les bénévoles sans qui rien ne serait possible (gestion du club, organisation des match, boutique… ). Un message aussi à tous les gars de l’équipe et au staff pour leur dire que je crois en eux, que nous avons un très bon groupe pour aller loin. Et, pour finir, merci aux supporters pour votre soutien sans faille. Vous êtes toujours très nombreux pour nous soutenir, continuez à la faire … On compte sur vous !!!
Jérémy Rava : Merci à ma famille et mes amis pour leur soutient ! Aux supporters d’être toujours là à tous les matchs pour nous encourager ! Et aux bénévoles, sans eux nous ne serions pas là !

Notre équipe a interviewé pour vous 2 Chevaliers pour lesquels les dernières semaines ont été fortes en émotions!
Bonjour Benjamin et Thomas. Le 22 octobre a été une journée haute en couleur pour les CDL, tout particulièrement pour toi?

Benjamin : Une des  plus belles journées de ma vie avec la naissance de mon deuxième enfant (Maël). Une journée à jamais gravée dans ma vie!
Thomas : une journée particulière en effet, car nous nous sommes mariés avec ma femme ce samedi 22 octobre, certainement le plus beau jour de ma vie !
Le 22 octobre est aussi la date à laquelle le 2ème fils de Benjamin Arnaud est né, une date qui deviendra certainement un jour férié!!!

Pourrais-tu te présenter brièvement à tous les supporters des CDL? 
Benjamin : J’ai 30 ans, marié à Nathalie et heureux papa de 2 garçons Timothé (3 ans et demi) et Maël (2 semaines). J’entame ma huitième saison (à peu près) au club d’Annecy.
Thomas : J’ai 27ans, marié à Zoë, beau papa de 2 enfants Celia et Noah.
4ème saison au sein des chevaliers du lac, entraîneur du hockey mineur du recrutement aux U13.

Quels sont tes objectifs pour cette saison?
Benjamin : Mon objectif est très simple: je souhaite gagner le dernier match de la saison.
Thomas : Je crois vraiment en l’équipe cette année, on a un super groupe avec beaucoup de caractère. Je pense qu’on peut aller loin.

Pourrais-t-on avoir ton feedback sur votre match contre Toulouse (Chambéry)?
Benjamin : Le match contre Toulouse a été à titre personnel très dur car je n’ai pas pu dormir ni manger la veille, et le jour du match, mon fils est né à 11h30. Donc, l’après-midi, j’ai couru partout pour gérer l’aîné et laisser ma femme dans de bonnes conditions. J’ai décidé de jouer vers 19h enfin bref un match particulier. Au niveau de l’équipe on a gagné sans Tom Lecoanet ce qui est un exploit quand on connaît son immense talent. On garde cependant une grande marge de progression notamment sur les unités spéciales et la régularité sur 60 min est largement optimisable .

Thomas :  le match contre Chambéry est le match de référence de ce début de saison.On a été intense dans tous les compartiments de jeu du début à la fin.On a imposé notre rythme tout le long du match.Grosse performance complète de l’équipe. On peut être très fier de ce match!

As-tu un rituel d’avant-match ?
Benjamin : Je tape dans la main de chaque gars de l’équipe et je raconte beaucoup de bêtises avant le match surtout avec Fab Leglaive… Des fois je plains nos voisins de vestiaire!!!
Thomas : aucun rituel, un petit échauffement personnel pour me concentrer, mais rien de spécial.

Quels sont tes passions mis à part le hockey?
Benjamin : Ma famille, les sports de pleine nature et le tennis.
Thomas: Je suis un fan de musique : Jazz, hip-hop… J’adore le ski et surtout les moments avec ma famille.

Un petit mot à rajouter?
Benjamin : Merci à ma femme de faire toute la gestion familiale quand je ne suis pas là, à mon aîné qui me trouve super fort…lol, à mes proches pour le soutien, aux bénévoles sans qui rien ne serait possible et aux supporters pour leurs encouragements dans les bons et mauvais moments.

Thomas :  Merci à tous les bénévoles qui assurent la mise en place et la logistique de chaque match, merci aux supporters pour leur soutien.
Et surtout merci à ma chérie d’avoir dit oui 🙂 je suis le mari le plus chanceux et heureux du monde.

Nous remercions nos 2 Chevaliers pour nous avoir accorder un peu de leur temps pour répondre à notre interview ! Nous leur souhaitons plein de bonheur pour la suite de leurs aventures !