Joueurs présents sur la glace
Une équipe ne devra pas présenter plus de six joueurs sur la glace à n’importe quel moment du match tant que celui-ci est en cours sous peine de risquer une pénalité de banc mineur pour surnombre sur la glace.
Les six joueurs devront être :
* Le goal
* Le défenseur droit
* Le défenseur gauche
* L’ailier droit
* Le centre
* L’ailier gauche
Composition des équipes
Le coach de l’équipe visiteuse doit fournir à l’arbitre ou à la table de marques la composition de son équipe avant le début du match.
Le coach de l’équipe receveuse doit également fournir la composition de son équipe avant le début du match et après avoir été informé de la composition de l’équipe visiteuse. La composition de son équipe devra alors être transmise à l’équipe visiteuse.
Après cette procédure, aucun changement dans la composition ne pourra être effectué par aucune des équipes sous peine d’encourir une pénalité de banc mineur pour changement dans la composition de l’équipe.
Début du match et des périodes
Le match devra débuter à l’heure prévue par une mise en jeu au niveau du point d’engagement central. Une mise en jeu conduite de la même manière devra avoir lieu au début de chaque période.
Les équipes devront débuter le match en défendant le but le plus proche de leur banc des joueurs.
Les équipes devront changer de côtés pour chaque période suivante (régulière ou de prolongation).

Changement de joueurs et de goals
Sous les conditions exposées dans cette section, les joueurs et goals peuvent être changés à n’importe quel moment durant le jeu ou durant un arrêt de jeu.
Si, pendant un remplacement, le joueur entrant joue le palet ou charge un adversaire alors que le joueur sortant est en fait sur la glace, une pénalité devra être prononcée : pénalité de banc mineur pour surnombre sur la glace.
Si, pendant un remplacement, soit le joueur entrant ou le joueur sortant est heurté accidentellement par le palet, le jeu ne sera pas arrêté et aucune pénalité ne sera appelée.
Changement de joueurs à partir du banc des joueurs durant le jeu
Les joueurs peuvent être changés à n’importe quel moment à partir du banc des joueurs tandis que le match se déroule à condition que :
* Les joueurs changeants soient à l’intérieur d’une surface imaginaire limitée par la longueur des bancs de joueurs respectifs et 3m à partir des balustrades.
* Les joueurs changeants soient en dehors du jeu avant tout changement.
Si ces règles ne sont pas respectées, l’équipe fautive encourt une pénalité de banc mineur.
Procédure de changement de joueurs pendant une interruption du jeu
Suite à un arrêt de jeu, l’équipe visiteuse devra rapidement mettre en place une ligne de joueurs sur la glace et aucun remplacement ne sera dès lors autorisé jusqu’à la reprise du jeu. L’équipe receveuse peut alors également effectuer tous les changements désirés dans la mesure où ceux-ci ne provoquent pas de retard dans le jeu.
S’il se produit un délai excessif dans le changement de joueurs par l’une ou l’autre des équipes, l’arbitre devra ordonner à l’équipe ou aux équipes incriminées de gagner leurs positions et ne devra pas permettre un changement de ligne.
La procédure devra être réalisée comme suit :
* L’arbitre ou le juge de ligne adoptera la position pour l’engagement
* L’arbitre accordera cinq secondes à l’équipe visiteuse pour effectuer des changements de joueurs
* Après ces cinq secondes, l’arbitre devra lever son bras pour indiquer que l’équipe visiteuse n’a plus le droit d’effectuer un changement de joueur
* Le bras toujours levé, l’arbitre accordera cinq secondes à l’équipe receveuse pour effectuer des changements de joueurs
* Après ces cinq secondes, l’arbitre baissera son bras pour indiquer que l’équipe receveuse n’a plus le droit d’effectuer un changement de joueur

Changement de joueurs à partir du banc des pénalités
Un joueur effectuant une pénalité, et devant être changé après la fin de la pénalité, devra se rendre à son banc par l’intermédiare de la glace avant qu’aucun changement ne puisse être réalisé. En cas d’infraction, l’équipe encourt une pénalité de banc mineur.
Changement de gardien de but durant le jeu
Durant le jeu, un gardien de but peut être remplacé par un joueur de champ ou un gardien de but à n’importe quel moment à condition que :
Le joueur et/ou gardien de but changeant soit à l’intérieur d’une surface imaginaire limitée par la longueur des bancs de joueurs respectifs et 3m à partir des balustrades.
Le joueur et/ou gardien de but changeant soient en dehors du jeu avant que le changement soit fait.
Changement de gardien de but durant une interruption de jeu
Durant une interruption du jeu ou durant un temps mort, les gardiens de but ne sont pas autorisés à aller au banc des joueurs excepté pour être remplacés.
Lorsqu’un remplacement de gardien de but a été effectué durant une interruption de jeu, le gardien de but ayant quitté le jeu ne peut y revenir qu’à la prochaine interruption de jeu.
En cas d’infraction, l’équipe fautive encourt une pénalité de banc mineur.
Joueurs blessés
Si un joueur est blessé et ne peut continuer à jouer ou regagner son banc, le jeu continuera jusqu’à ce que son équipe se soit assuré la possession du palet, à moins que cette équipe soit en position de marquer.
Si un joueur autre que le gardien de but est blessé ou contraint à quitter la glace pendant le jeu, il peut se retirer et être remplacé par un substitut, mais le jeu doit continuer sans que les équipes ne quittent la glace.
Si un joueur pénalisé a été blessé, il peut se rendre au vestiaire, et s’il a reçu une pénalité mineure, majeure ou de match, l’équipe pénalisée devra immédiatement mettre un joueur substitut sur le banc des pénalités qui devra effectuer la pénalité sans remplacement possible excepté par le joueur blessé pénalisé.
Le jouer blessé pénalisé ne devra pas être admis à jouer jusqu’à ce que sa pénalité ait expiré.
Gardiens de but blessés
Si un gardien de but subit une blessure ou devient malade, il doit être prêt à reprendre le jeu immédiatement ou alors être remplacé par un gardien de but substitut.
Si tous les gardiens de but de l’équipe sont incapables de jouer, l’équipe aura 10 minutes pour habiller un autre joueur en gardien de but.
Prévention des infections
Un joueur saignant ou couvert par le sang d’un joueur adverse sera considéré comme joueur blessé et devra quitter la glace pour se faire soigner ou nettoyer.
Un tel joueur sera autorisé à retourner sur la glace à condition que :
La coupure soit complètement fermée et recouverte d’un pansement approprié.
Tout le sang soit retiré du joueur et que son équipement soit remplacé ou nettoyé proprement.
Si la surface de glace, les installations de la patinoire ou tout autre objet sont couverts de sang, l’arbitre devra s’assurer que les taches de sang soient enlevées par le personnel de la patinoire après la première interruption de jeu.

Chronométrage du match
Un match classique se compose de trois tiers temps de 20 minutes entrecoupés par deux interruptions de 15 minutes. Les deux équipes changent de côté à chaque période
Période de prolongation
Dans un match de play-off où un vainqueur doit être désigné, le match sera prolongé par une période de prolongation de 10 minutes avec mort subite.
Temps mort
Chaque équipe peut disposer d’un temps mort de 30 secondes durant la période de temps régulier ou durant la prolongation.
Durant une interruption normale de jeu, tout joueur désigné par le coach peut demander un temps mort à l’arbitre. L’arbitre doit rapporter le temps mort à la table de marques.
Les joueurs et gardiens de but des deux équipes, excepté les joueurs pénalisés, sont autorisés à aller à leurs bancs respectifs.
Chaque équipe peut prendre son temps mort durant la même interruption de jeu, mais l’équipe prenant le second temps mort doit le notifier à l’arbitre avant la fin du premier temps mort.

Détermination de l’issue d’un match
L’équipe ayant inscrit le plus grand nombre de buts durant les trois tiers temps de 20 minutes sera déclarée gagnante et sera créditée de deux points au classement.
Si, à la fin du match, les deux équipes sont à égalité, le match sera déclaré nul et chaque équipe sera créditée d’un point.
Détermination de l’issue d’un match de play-off
Dans un match de play-off, un vainqueur doit être désigné. Si le score est de parité à la fin des trois tiers temps, le match est prolongé par une période de prolongation de 10 minutes en mort subite. Si aucun but n’est marqué durant cette période, on procède alors à une séance de tirs au but.

Engagements
Un engagement sera réalisé au début de chaque période et après toute interruption de jeu.
Principe général
Tous les engagements doivent être réalisés exclusivement au niveau de l’un des neuf points d’engagement ou sur deux lignes imaginaires parallèles aux balustrades des côtés et s’étendant d’un point d’engagement situé à une extrémité de la patinoire à l’autre situé à l’autre extrémité de la patinoire.
Les engagements seront réalisés au niveau du point d’engagement central :
* au début d’une période
* après qu’un but ait été marqué
* après une erreur d’un officiel sur un dégagement interdit
* pour un remplacement prématuré d’un gardien de but
Les engagements seront réalisés au niveau des points d’engagement situés dans la zone de défense de l’équipe défendante :
* quand une interruption du jeu se produit entre le point d’engagement et l’extrémité la plus proche de la patinoire (le palet sera remis en jeu au niveau du point d’engagement situé du côté où l’interruption de jeu s’est produite à moins que ceci soit stipulé autrement par ces règles)
* suite à l’infraction d’une règle faite par l’équipe défendante dans sa zone de défense
* suite à un but marqué de façon illégale suite au détournement du palet par un officiel
Les engagements seront réalisés au niveau des points d’engagement situés dans la zone de défense de l’équipe attaquante :
* quand le palet est envoyé en dégagement interdit par l’équipe attaquante
* après un hors-jeu intentionnel de l’équipe attaquante
* après avoir attrapé le palet crosse haute par l’équipe attaquante dans n’importe quelle zone
Les engagements seront réalisés au niveau des points d’engagement de la zone neutre :
* après un hors-jeu
* suite à l’infraction d’une règle faite par l’équipe attaquante dans sa zone d’attaque
* suite à une interruption du jeu particulière
Les engagements seront réalisés au niveau des lignes imaginaires
* après un deux-lignes
* après l’infraction d’une règle par l’une ou l’autre des équipes au niveau du point le plus proche de la ligne où le jeu a été arrêté, à moins que ceci ait été stipulé autrement ci-dessus
* après l’infraction d’une règle par l’une ou l’autre des équipes dans la zone neutre au niveau du point le plus proche de la ligne où le jeu a été arrêté, à moins que ceci ait été exprimé autrement ci-dessus
Procédure pour la réalisation des engagements
L’arbitre ou le juge de ligne jetera le palet entre les deux crosses des deux joueurs qui se font face.
Les joueurs seront positionnés exactement faisant face à l’extrémité de la patinoire de leur adversaire, approximativement à une crosse de longueur l’un de l’autre, avec la palette de leur crosse sur la glace sur la partie blanche des points d’engagement.
Le joueur de l’équipe attaquante dans sa moitié d’attaque de patinoire placera sa crosse sur la glace le premier suivi immédiatement par le joueur de l’équipe défendante.
Au niveau des points d’engagement situés aux extrémités de la patinoire, les deux joueurs doivent être positionnés face à face et à l’écart des marquages sur la glace.
Aucun autre joueur n’est autorisé à pénétrer à l’intérieur des cercles d’engagement avant que le palet n’ait touché la glace.
Aucun joueur faisant l’engagement ne doit avoir de contact physique (par son corps ou sa crosse) avec son adversaire excepté afin de jouer le palet une fois que celui-ci a été mis en jeu.

Hors-jeu
Les joueurs d’une équipe attaquante ne doivent pas précéder le palet dans leur zone d’attaque.
Les facteurs déterminants pour décider d’un hors-jeu sont :
* la position des patins du joueur : un joueur est hors-jeu quand ses deux patins sont complètement de l’autre côté de la ligne bleue dans sa zone d’attaque avant que le palet n’ait complètement franchi cette ligne
* la position du palet : le palet doit avoir entièrement franchi la ligne bleue de la zone d’attaque
En cas de violation de cette règle, le jeu sera stoppé et un engagement sera réalisé :
* au point d’engagement le plus proche situé dans la zone neutre si le palet a été transporté de l’autre côté de la ligne bleue par le joueur attaquant
* à la place d’où provenait la passe ou le shoot d’origine quand le palet a été passé ou shooté de l’autre côté de la ligne bleue par un joueur attaquant
* à un des deux points d’engagement situés dans la zone de défense de l’équipe fautive si, selon l’opinion de l’arbitre ou du juge de ligne, un joueur a intentionnellement causé un hors-jeu
Procédure de hors-jeu différé
Si un attaquant précède le palet dans la zone d’attaque, mais qu’un défenseur de l’équipe adverse est capable de jouer le palet, le juge de ligne lèvera son bras pour signaler un hors-jeu différé, sauf si le palet a été shooté sur le gardien de but l’obligeant alors à jouer le puck.
Le juge de ligne baissera son bras pour annuler la violation par hors-jeu et permettre au jeu de continuer si :
* l’équipe défendante passe ou porte le palet dans la zone neutre, ou
* tous les joueurs attaquants vident la zone bleue en faisant un contact avec leurs patins avec la ligne bleue
Dégagement interdit
Pour cette règle, il faut tenir compte du fait que la ligne rouge centrale divise la patinoire en deux moitiés
Le point de dernier contact avec le palet par l’équipe en sa possession détermine si il y a dégagement interdit ou non.
Si un joueur d’une équipe en égalité ou supériorité numérique shoote, frappe ou dévie le palet à partir de sa propre moitié de glace derrière la ligne de but de l’équipe adverse (ligne rouge), le jeu sera arrêté et on appelera un dégagement interdit.
Un engagement aura lieu au niveau de l’un des points d’engagement situé dans la zone de défense de l’équipe fautive, point le plus proche d’où le palet a été touché en dernier.
Il n’y aura pas dégagement interdit :
* si le palet entre dans le but, le but sera validé
* si le palet passe au travers du cercle du gardien de but
* si l’équipe fautive est en infériorité numérique au moment où le palet est shooté
* si le palet touche n’importe quelle partie d’un joueur adverse, y compris le gardien de but, avant de passer la ligne de but
* si le palet est envoyé directement en dégagement interdit par un joueur participant à un engagement
* si, selon l’avis du juge de ligne, n’importe quel joueur de l’autre équipe, sauf le gardien de but, est capable de jouer le palet avant qu’il franchisse la ligne de but

Définition d’un but
Un but sera marqué :
* quand un palet a été placé par la crosse d’un joueur de l’équipe attaquante entre les poteaux du but et sous la barre transversale et a franchi entièrement la ligne de but
* si le palet a été mis dans le but de n’importe quelle façon que ce soit par un joueur de l’équipe défendante
* si le palet a été dévié dans le but à partir du tir d’un joueur attaquant et après avoir heurté n’importe quelle partie d’un coéquipier
* si un joueur de l’équipe l’équipe attaquante a subi une interférence physique d’un défenseur l’obligeant à se trouver dans le cercle du gardien de but quand le palet entre dans le but, à moins qu’à l’avis de l’arbitre, il ait eu le temps suffisant pour sortir du cercle
* si le palet devient libre dans le cercle du gardien de but et est alors mis dans le but par la crosse d’un joueur attaquant
* quand le palet est dévié directement par le patin d’un joueur attaquant ou défenseur
Refus d’un but
Aucun but ne sera marqué :
* si un joueur attaquant donne un coup de pied, jète, frappe avec les mains ou dirige autrement le palet par n’importe quels autres moyens autres que sa crosse dans le but même si le palet a été en outre dévié par n’importe quel joueur, gardien de but ou officiel
* si un joueur attaquant attrape le palet avec sa crosse au dessus de la barre transversale
* si le palet a été directement dévié dans le but par un officiel
* si un joueur attaquant campe ou tient sa crosse dans le cercle du gardien de but lorsque le palet entre dans le but
* si la cage a été déplacée de sa position normale
But et assistance attribués au joueur
Un but sera crédité sur la feuille de match au joueur qui a propulsé le palet dans les filets adverses.
Chaque but compte un point dans le classement des joueurs.
Quand un but a été marqué, une assistance peut être créditée au(x) joueur(s) prenant part au jeu précédant immédiatement l’action.
Pas plus de deux assistances ne peuvent être octroyées pour un but.
Chaque assistance compte un point dans le classement des joueurs.

Palet hors des limites
Quand le palet sort des limites de la surface de jeu ou heurte n’importe quel obstacle autre que les balustrades au-dessus de la surface de la glace, le jeu sera arrêté et un engagement aura lieu à l’endroit où le palet a été shooté ou dévié, à moins que stipulé autrement dans ces règles.


Palet sur le filet

Quand le palet est logé sur le filet extérieur de la cage pendant plus de trois secondes ou gelé contre le but par des joueurs opposés, l’arbitre arrêtera le jeu et réengagera le palet :
* au point d’engagement le plus proche
* au point d’engagement de la zone neutre le plus proche, si selon l’avis de l’arbitre, l’arrêt a été causé par le joueur attaquant
Palet injouable
Si une bousculade a lieu ou qu’un joueur tombe accidentellement sur le palet et que le palet soit hors de vue de l’arbitre, il arrêtera immédiatement le jeu et le palet sera réengagé au point où le jeu a été stoppé, à moins que stipulé autrement dans ces règles.
Palet illégal
Si, à n’importe quel moment, tandis que le jeu se déroule, un second palet apparaît sur la glace, le jeu ne sera pas stoppé jusqu’à ce que le déroulement du jeu soit complété par un changement de possession.
Palet heurtant un officiel
Le jeu ne sera pas arrêté si le palet touche un officiel excepté si le palet est entré dans le but.

Arrêter ou passer le palet avec les mains
Un joueur pourra arrêter ou frapper le palet dans l’air avec la main ouverte ou le pousser le long de la glace, à moins qu’à l’avis de l’arbitre, le joueur ait délibérément dirigé le palet vers un coéquipier :
* si un coéquipier d’un tel joueur obtient possession du palet dans la zone neutre ou la zone d’attaque, l’arbitre arrêtera le jeu
* si un coéquipier d’un tel joueur obtient possession du palet dans la zone de défense, l’arbitre n’arrêtera pas le jeu, à condition que la passe à la main soit terminée avant que le joueur et le palet ne quittent la zone
* un but peut être refusé si le palet est frappé par un joueur attaquant même si il est dévié par la suite dans le but par n’importe quel joueur ou sa crosse, gardien de but ou officiel dans le but
Shooter avec le patin dans le palet
Shooter avec le patin dans le palet est permis dans toutes les zones, mais un but ne peut être inscrit par un shoot du patin d’un joueur attaquant même si il est ensuite dévié par n’importe quel autre joueur, goal ou officiel.
Attraper le palet crosse haute
Le port de la crosse au dessus du niveau des épaules est interdit.
Aucun but ne peut être marqué quand la crosse d’un joueur attaquant au dessus du niveau de la barre transversale de la cage entre en contact avec le palet.
Arrêter ou frapper le palet avec la crosse au dessus du niveau des épaules est interdit, le jeu sera arrêté et un engagement sera réalisé à un des points d’engagement de la zone de défense de l’équipe fautive, à moins que :
* le palet frappé soit récupéré par un adversaire dans quel cas le jeu continuera et l’arbitre fera signe de continuer de jouer
* un joueur de l’équipe défendante frappe le palet dans son propre but, dans quel cas le but est accordé
Interférence par des spectateurs
Dans le cas où des objets sont jetés sur la glace et interfèrent avec la progression du match, l’arbitre arrêtera le jeu et le palet sera réengagé au point où le jeu a été stoppé.
Dans le cas où un joueur est retenu ou agressé par un spectateur, l’arbitre ou le juge de ligne stoppera le jeu. Si l’équipe du joueur agressé est en possession du palet, le jeu se déroulera jusqu’au terme de l’action.
Cet incident donnera lieu dans tous les cas à un rapport aux autorités compétentes.